Descente vers Santiago, ou pas!

Partis de nuit de Palmeira, on a bien navigué, Santiago est presque en vue quand la récurrence de la faiblesse de nos réserves électriques donne à Michael l'envie de faire un petit tour d'inspection du bateau. Là, c'est un problème structurel qui apparaît, le bruit sourd qu'on attribuait à l'insuffisance de tension des câbles de la barre est en fait un jeu dans le tube de jaumière. Mindelo, sur l'île de Sao Vicente semble être l'endroit le plus propice pour envisager des réparations et c'est non sans un certain stress que l'on entame la remontée, au près (face au vent et aux vagues) avec un safran défectueux.

L'arrivée se fera en début de soirée avec une seule envie en ce qui me concerne, descendre du bateau tant les 24 heures précédentes ont été difficiles à vivre, à guetter (encore plus que d'habitude) le moindre bruit anormal. Je ne pense pas que ça aurait cassé, mais il n'empêche que cette éventualité était bien présente et que les mouvements que j'ai pu faire à la barre se sont franchement adoucis.

Descente vers Santiago, ou pas!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *