Desfile de Silleteros

Le summum, l'apothéose, la cerise sur le gâteau de 10 jours de Feria de las Flores, c'est le Desfile de Silleteros.

Patrimoine culturel national, les Silleteros sont des hommes, des femmes et des enfants. Ils vivent à Santa Elena, havre de paix dans la montagne, 1000m au-dessus de Medellín (ça a son importance).

On doit la première évocation littéraire de ce dur labeur à Carl August Gosselman dans son livre Viaje por Colombia: 1825 y 1826.

El camino por las montañas tenía grandes dificultades, por lo cual era complicado y prácticamente imposible transitar con mulas. Para ello se encuentran tipos que se dedican a cargar tanto a personas como mercancías por las alturas cordilleranes. Acostumbrados desde la niñez a cargar mercancías subiendo montañas, son capaces de llevar sobre sus hombros a personas como si fueran bultos de carga. Su fortaleza de soportar fardos de cerca de setenta kilos es largamente superada, ya que normalmente hacen reposar sobre sus hombros casi el doble de tal peso.

Ce qui se traduit à peu près par: les chemins de montagne étaient très difficile, il était compliqué voire impossible de se voyager avec des mules. Pour cela, on trouve des hommes dont la tâche est de charger des personnes aussi bien que des marchandises en altitude. Habitués depuis leur plus jeune âge à transporter des marchandises dans la montagne, ils sont capables de porter sur leurs épaules des personnes comme s'il s'agissait de vulgaires paquets. Ils sont capables de soulever des charges atteignant les 70 kgs.

Il semblerait qu'ils aient étés utilisés avant cette époque par les conquistadors pour leurs déplacements.

Une autre de leur vocation est le transport de malades sur leur dos avant que les campagnes ne soient plus accessibles.

Cette activité perdurera jusqu'au début du XXè siècle avec l'avènement de routes et chemins praticables.

La première Feria de las Flores fût organisée en 1957 par Arturo Uribe Arango, directeur de l'office du Tourisme et de la Promotion de Medellín. Il invita 40 silleteros de Santa Elena, qui descendaient traditionnellement chaque fin de semaine à Medellín pour vendre leurs produits dans les quartiers et églises de la ville afin de réaliser une exposition de fleurs ainsi qu'un défilé. Le succès fût immédiat et se perdura les années suivantes.

On rencontre plusieurs types de silletas:

  • les silletas emblématiques, porteuses d'un message civique, politique, pacifique, patriotique, religieux...
  • les silletas monumentales, les plus grandes (2m x 2m) et colorées. Elles sont le fruit de l'évolution des silletas traditionnelles.
  • les silletas traditionnelles, représentent les silletas telles qu'utilisées pour transporter les fleurs afin de les vendre en ville.
  • les silletas commerciales, commandées par des entreprises/associations afin que leur image soit vue lors du défilé.

Comme le défilé est très prisé, il faut arriver tôt et attendre. Et comme il y a beaucoup de monde, pas question de s'asseoir... Deux bonnes heures sous le soleil, à me faire rassurer par mes amis que ça en vaut la peine. Heureusement, le ridicule ne tue pas. Et comme être ridicule au milieu de gens qui le sont tout autant, annule le ridicule, je fais comme tout le monde et porte fièrement mon galurin en carton...

img_2017

Après près de 6 heures passées sous le soleil, je ne regretterai pas.

On commence le défilé avec quelques chars et troubadours qui chauffent la salle...

img_1626

img_1630

img_1633

img_1637

Y'en a qui ont prévu le coup!

img_1638

La grenouille, que j'avais manquée lors de ma visite aux Gigantes de Flores.

img_1647

Les enfants vêtus traditionnellement porteront sans doute une silleta dans quelques années.

img_1649

Même le service de nettoyage de la ville défile, c'est comme ça dans tous les défilés, tout le monde est de la partie.

img_1655

Les "vieux", qui ne peuvent plus porter de silleta et que l'on acclame.

img_1658

La police, la fleur au canon...

img_1662

Encore un peu de danse.

img_1670

La fanfare, bien entendu!

img_1682

Et le premier silletero arrive et salue la foule en délire.

img_1690

Il cède aux cris de "vuelta, vuelta, vuelta" et fais un tour sur lui-même pour que l'on puisse admirer la beauté de l'assemblage floral.

img_1698

Les plus jeunes aussi sont de la partie.

img_1708

img_1710

img_1715

Une silleta emblématique.

img_1723

Intermède folklorique.

img_1731

img_1732

img_1736

Combats de sabres chorégraphiés.

img_1748

Au premier plan, une silleta traditionnelle, dans le fond une silleta commerciale.

img_1754

Les porteurs sont de tous ages.

img_1756

img_1759

img_1766

Ils ont tous un accompagnateur bienveillant. Certains ont quand même besoin d'un peu d'aide.

img_1767

img_1781

img_1786

img_1789

Une silleta traditionnelle, on voit bien le rangement des fleurs.

img_1793

Intermède loufoque...

img_1798

img_1806

img_1811

img_1816

img_1818

img_1821

img_1825

Et le balai reprend de plus belle!

img_1826

img_1828

img_1829

img_1831

On sent la concentration de certains et la lutte intérieure.

img_1834

img_1835

Illustration du transport de personne.

img_1837

Arturo Uribe Arango, créateur de la Feria de las Flores.

img_1838

Le vendeur de savates drague...

img_1843

img_1844

img_1847

img_1849

img_1852

img_1858

img_1860

img_1862

img_1872

Pour repartir après une pause, on s'y met quand même à trois!

img_1874

img_1877

L'équipe nationale de football au grand complet.

img_1892

img_1893

Exemple de silleta animée. La partie en bas où est inscrit "Amando" est en fait un rouleau qui tourne sous l'action du silletero sur une ficelle.

img_1894

img_1900

img_1902

img_1905

La star nationale, James Rodrìguez.

img_1907

img_1910

Concentration...

img_1917

Une des plus grandes.

img_1919

img_1921

img_1930

Jusqu'au bout de l'effort. Il faut savoir qu'on était placés au début du défilé et qu'ils avaient encore plusieurs kilomètres à parcourir.

img_1935

img_1938

img_1939

img_1947

img_1951

img_1957

img_1977

img_1992

Même la brigade canine est de la partie!

img_1998

img_2013

Desfile de Silleteros

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *