Fin de chantier

En ramenant le tube de frein-filet à Victor, je passe devant la grille qui mène aux bateaux et tourne machinalement la tête, Igamor n’est plus là! Les étriers qui le soutenaient sont vides et je réalise alors que nous partons. Je me dirige vers l’atelier et aperçoit Victor dans la pénombre. Je l’appelle et le remercie chaleureusement de son travail. Jusqu’à ce matin encore, il bricolait sur le bateau.

Igamor est amarré au minuscule ponton d’accueil du chantier, la grue qui l’a mis à l’eau vient de le laisser filer.

Le ciel est bleu, gonflé de beaux nuages blancs moutonneux. La traversée sera facile et agréable, d’abord au moteur pour sortir du chenal puis à la voile, quand même!

C’est la récompense de 3 jours de travail acharné avec Michael à ranger, laver, remplacer, hisser, déranger, mesurer, monter en haut du mât, en redescendre, brancher, vérifier, ranger… Dans 2h nous serons à la marina Alcantara près de Lisbonne, sur l’autre rive du Tage.

Fin de chantier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *