Munich - la belle Allemande qui m'a réveillé

Petite parenthèse au voyage autour du monde, j'ai eu la chance de passer 4 jours à Munich au début du mois. De retour depuis 6 mois, ce séjour m'a fait grand bien. J'ai retrouvé l'esprit du voyage, la curiosité et le plaisir de découvrir une culture, des lieux, notre histoire, le Monde.

On attaque au bretzl. Ça me manque si je n'en ai pas au moins un par jour...

img_20161029_131141

Le Deutsches Museum

img_20161029_133405

Je commence par un grand tour du Deutsches Museum. Ce musée des sciences et de la technique est un des plus grands du genre au monde. De nombreuses sections vont de l’agriculture à l’électronique, en passant par les très modernes nanotechnologies. Tous les domaines sont couverts.

C'est très grand et il vaut mieux se concentrer sur quelques sections, ou pas...

img_20161029_133557

img_20161029_133929

img_20161029_134340

img_20161029_134455

Ici, démonstration d'électricité et reproduction sur une maquette du phénomène de la foudre.

img_20161029_140301

Dans la boule en haut à droite, un homme patiente pendant que des arcs électriques dansent autour de lui...

img_20161029_140648

Derrière le grillage, l'église vient de prendre la foudre...

img_20161029_141457

Une éolienne originale!

img_20161029_142345

Bobine magnétique très originale dont la forme a été calculée par ordinateur.

img_20161029_142542

Phénomène d'oscillation d'une corde.

img_20161029_142738

Petite pause goûter. Tarte aux pommes. :-)

img_20161029_150440

La vue sur l'extérieur depuis le musée. On voit sa grande tour ainsi que l'Isar, la rivière qui traverse Munich.

img_20161029_152508

Et on revient pour un peu de musique.

img_20161029_152832

img_20161029_152855

Avant de passer au travail minutieux du verre.
img_20161029_153709

Je découvre ce petit appareil, dénommé radiomètre de Crookes. Les petites ailettes situées dans l'ampoule de verre tournent et ont été disposées à l'origine pour détecter la pression de radiation de la lumière. Après ça, je vous laisse lire sur wikipedia, je n'ai pas tout saisi...

img_20161029_153751

Ensuite, place aux jouets, un moment très cooooool.

img_20161029_154338

img_20161029_154411

img_20161029_154444

img_20161029_154515

Et puis un peu de géométrie avec ce compas géant.

img_20161029_155438

Puis un peu de calcul.

img_20161029_160111

Le musée est très bien fait, notamment pour les enfants. De nombreux ateliers interactifs leur sont proposés.

img_20161029_160619

Relativisons un peu, il n'y a pas si longtemps, un ordinateur c'était ça:

img_20161029_160811

Et puis ça, ça m'émerveille. A partir d'une simple "brique" de métal, Konrad Zuse a créé un pylône télescopique.

img_20161029_161204

Pour le voir fonctionner, c'est par ici, très impressionnant:

Ensuite, la mesure du temps.

img_20161029_162143

Avez-vous remarqué que les aiguilles de cette horloge flottent dans l'air?

img_20161029_162313

Quatre heure plus tard, je sors du musée, comme un gosse, avec les yeux qui pitillent. Je me dirige vers les berges de l'Isar pour me promener un peu.

img_20161029_165331

img_20161029_165403

De magnifiques tags décorent les murs environnants.

img_20161029_164858

img_20161029_165854

img_20161029_170015

Particulièrement celui-là.

img_20161029_170038

img_20161029_172945

img_20161029_173146

Munich en plein air

Le lendemain, longue promenade avec mon hôte Franziska dans un endroit qu'elle affectionne particulièrement: le Château de Nymphembourg, doté d'un grand parc boisé.

img_20161030_120154

img_20161030_122433

img_20161030_131704

img_20161030_135353

img_20161030_141639

img_20161030_143108

Et puis on descend en ville. Ah oui, le truc cool, c'est qu'on fait tout en vélo. Munich est géniale pour ça, elle est toute plate. Et ici, la version locale du vélib' encore plus fun puisqu'on prend le vélo là où il est et on le laisse là où on a envie, pas de stations!!! Génial disais-je.

img_20161030_144733

img_20161030_145200

img_20161030_151934

img_20161030_152924

Cette église a une petite histoire que je m'en vais vous conter. L'architecte bâtisseur, en retard, pactisa avec le diable pour l'aider à terminer dans les délais. Le diable, en échange, lui demanda de la construire sans fenêtres. Personne n'y viendrait si elle était sombre et lugubre. Lorsqu'elle fut achevée, l'architecte fit masquer le vitrail au fond de la nef et par le jeu habile des colonnes, aucune fenêtre n'était visible. Mais à malin, malin et demi, le diable s'en rendit compte. De fureur, il tapa du pied et imprima son empreinte dans une dalle du sol.

img_20161030_153445

img_20161030_154426

img_20161030_154549

img_20161030_154713

Petite pause chocolat chaud au Ratskeller.

img_20161030_160639

Ces établissements traditionnels se trouvent généralement au sous-sol des hôtels de ville. Oui, nous sommes au sous-sol, les fenêtres sont trompeuses...

img_20161030_155650

L'opéra, paré d'or par le soleil couchant.

img_20161030_164544

Dernier coup de pédale dans l'immense Englischer Garten (jardin anglais), plus vaste que Central Park ou Hyde Park.

img_20161030_171950

Au pied de la tour chinoise (une pagode en bois), on retrouve un biergarten (brasserie de plein air).

img_20161030_171121

Dachau

Je n'aurais jamais imaginé Dachau être si près de Munich. A tel point que j'aurais pu y aller en vélo depuis l'appartement de Franziska. Mais non, j'ai pris le train.

A l'entrée, une plaque inaugurative.

img_20161031_092427

En entrant dans le camp, le décor est planté. Arbeit macht frei: le travail rend libre.

img_20161031_092521

Il y a un chemin vers la liberté. Ses étapes importantes sont: l'obéissance, l’honnêteté, la propreté, la sobriété, le labeur, la discipline, le sacrifice, la vérité, l'Amour de la Patrie.

Voilà ce qu'on peut lire sur le toit du bâtiment de maintenance, qui abrite notamment une cuisine, un magasin de vêtements, des bains, une blanchisserie et des ateliers.

img_20161031_093254

img_20161031_095320

Des œuvres d'art pour commémorer le passé du lieu.

img_20161031_093832

img_20161031_093929

On ne sort pas!

img_20161031_095151

img_20161031_095050

La reconstitution des baraques n'a que peu d'impact. Tout est vide et les conditions sont difficilement imaginables. En entrant, ça sent le bois neuf: le sapin. Tristement, ça me fait plus penser à une colonie de vacances et ses lits superposés qu'à l'horreur que ça a pu être.

img_20161031_100229

Les photos témoignent cependant.

img_20161031_100256

Durant les nuits froides, nous gelions misérablement, et peu après minuit, le froid avait déjà fait disparaître tout espoir de sommeil. Les mois d'automne et d'hiver, nous souffrions presque tous de toux et de douleurs à la poitrine.
Les installation de toilette étaient scandaleuses. Au matin, dans les quelques minutes qui suivaient le réveil, quarante à cinquante prisonniers devaient se laver dans deux lavabos larges de 90 centimètres et pourvus de deux robinets.
Il y avait une inspection des lits tous les jours. Celui qui, selon l'opinion des SS, n'avait pas fait son lit de manière appropriée était envoyé dans la salle de garde et roué de coups, flagellé ou interdit de courrier pour deux semaines. Parfois, les trois.

Au fur et à mesure des pièces, l'agencement se fait plus reserré. Chaque pièces est représentative d'une période à Dachau, où l'entassement se traduit par plus de lits, jusqu'à n'en plus pouvoir.

img_20161031_100824

img_20161031_100936

img_20161031_100953

pano_20161031_101339

Pas de douches, juste ces grands lavabos.

img_20161031_101147

img_20161031_101929

img_20161031_105236

Le monument de commémoration catholique.

img_20161031_110002

A l'entrée de la chapelle catholique.

img_20161031_110725

La chapelle orthodoxe.

img_20161031_112303

Et puis vient ce qui impressionne beaucoup: les "douches". A Dachau, sans que l'on ne sache trop pourquoi, elles n'ont jamais été utilisés pour un génocide systématique. Attention, des milliers d'hommes y sont morts, mais pas dans les même proportions que dans d'autres camps.

Dernier regard par la fenêtre peut-être, avant d'aller à la "douche". Ont-il seulement regardé? Ils pensaient sans aucun doute revoir cette verdure, revoir le ciel bleu...

img_20161031_114643

Brausebad: douches.

img_20161031_114804

Les ouvertures dans le plafond sont factices, en tout cas celles par lesquelles est censée arriver l'eau. Les grandes, carrées, servaient à l'évacuation du gaz.

img_20161031_114938

Le gaz était introduit dans la salle par ces trappes, depuis l'extérieur.

img_20161031_114416

Ensuite, les corps étaient incinérés dans les fours.

img_20161031_114144

A noter que, les SS ne s’embarrassant pas de cérémonials, certains prisonniers étaient directement pendus à la charpente.

img_20161031_115112

Carte des camps annexes de Dachau.

img_20161031_120637

Une fiche, rédigée à l'arrivée de chaque prisionnier.

img_20161031_120931

Le code couleur des prisonniers, en fonction de leurs "crimes".

img_20161031_121215

img_20161031_122328

Plus jamais.

img_20161031_125302

Des cellules d'isolement.

img_20161031_125800

Voilà, une partie de notre histoire, pas la plus glorieuse mais riche en enseignements. Plus que la visite, je retiendrai les témoignages de l'audioguide: des libérateurs, des prisonniers du camp. Leurs mots ont accompagné mes pas et mes pensées dans ce lieu gigantesque.

L'un d'eux, Paul Kerstel, a ces mots très justes et qui m'ont beaucoup inspiré:

J'ai appris, avant de contredire quelqu'un, à trouver la raison pour laquelle mon avis diffère du sien. J'ai acquis un amour illimité pour la liberté ainsi que la certitude que la liberté ne peut exister que dans une démocratie.

Un peu de hauteur

En fin d'après-midi, un peu plus de légèreté me porte au-dessus des toits de Munich, la vue est dégagée, on aperçoit même les Alpes (pas vraiment sur les photos).

img_20161031_163352

img_20161031_164324

img_20161031_165157

Le soir, Halloween oblige, activité manuelle. La mienne est à gauche. :-D

img_20161031_221707

Un peu à l'écart, sur les berges de l'Isar

Le lendemain matin, il me reste encore quelques heures avant de repartir et Franziska me conduit à une heure au sud de Munich pour nous promener sur les bords de l'Isar. Il faudra y mettre du sien, l'eau n'est pas chaude mais ça revigore et la nature est superbe.

img_20161101_110336

img_20161101_111420

img_20161101_111809

img_20161101_112150

img_20161101_120238

img_20161101_124645

Voilà, quatre jours magnifiques et qui m'ont permis de retrouver un peu de celui que j'avais découvert en voyage. J'en reparlerai bientôt.

img_20161101_164642

Munich - la belle Allemande qui m'a réveillé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *