Lagunas Llanganuco

Après une ascension de 2200m à 3200m hier, je décide de me faire conduire aux lagunas Llanganuco qui se trouvent sur un plateau à 3800m d'altitude. J'y passe la journée à marcher. Ça me change, je n'ai pas à monter mais à marcher à une altitude plus élevée.

Le premier lac s'appelle Chinancocha et le second Orconcocha, respectivement la femme et l'homme en Quechua. Jusqu'à récemment, il y avait deux lacs, jusqu'à un éboulement de terrain qui a permis la formation d'un troisième, un petit que certains désignent ici comme l'enfant.

Le transport est rapide, un premier de Caraz à Yungay puis une montée qui serpente depuis Yungay jusqu'à la rive de Chinancocha. Ensuite c'est assez simple, je marche entre les deux lacs et prends des photos. :-D

On commence à être assez haut en altitude et les glaciers qui alimentent les lacs sont là, "tout près"...

IMG_8197 Continuer la lecture "Lagunas Llanganuco"

Lagunas Llanganuco

Laguna Miramar - la mare aux canards

Après Huanchaco et la visite de Chan Chan et Huaca de la Luna, direction les montagnes. C'est donc la tête pleine des extraordinaires paysages équatoriens que l'envie d'altitude me prend.

Et je vais être servi!

Pour le contexte, je me trouve à Caraz, entre les deux grandes cordillères centrales péruviennes: la cordillère blanche et la cordillère noire. Dans ce coin-là, la ville la plus connue par les voyageurs (pour ne pas dire la seule) est Huaraz. Mais Huaraz a quelques désavantages à mon avis. En premier lieu, tous les touristes vont à Huaraz! Les prix seront donc un peu plus chers qu'ailleurs, l'ambiance un peu moins authentique... Et puis Huaraz est située à 3090m d'altitude contre 2290m pour Caraz. Je m'attends donc à un climat un peu moins "il fait froid la nuit". Et puis géographiquement, Caraz est mieux située que Huaraz, plus près des attractions les plus visitées, et notamment de la fameuse Laguna 69, incontournable de la région semble-t-il.

Venant de Huanchaco sur la côte, je pars de zéro et dois recommencer une acclimatation en vue de l'objectif que je me suis fixé pour mon séjour.

A la sortie de Caraz, le programme s'annonce et l'objectif est déjà présent. La route que j'emprunte est en effet la même que celle pour se rendre à la Laguna Paron. Dans quelques jours, je tenterai de m'y rendre.

IMG_6967

L'objectif est aujourd'hui de monter jusqu'à la Laguna Miramar qui se situe à peu près à 3200m d'altitude. Je monte, je redescend, petite journée tranquille de marche... En contrebas de la route, on s'active à la culture. Continuer la lecture "Laguna Miramar - la mare aux canards"

Laguna Miramar - la mare aux canards

Huaca de la Luna - c'est Moche!

Après les Chimús, passons aux Moches (prononcer motché ;-).
J'ai visité Huaca de la Luna après Chan-Chan mais ce site est en en fait plus ancien et les Chimús ont construit par-dessus ou réutilisé les vestiges Moches après leur déclin.

Huaca de la Luna fut le plus important lieu de culte de la culture Moche. Tout près, comme on le verra sur les photos en fin de visite, Huaca del Sol n'est pas moins imposant mais ne se visite pas.

Tout comme Chan-Chan, qu'il précède donc, tout est ici construit en adobe. On voit ici les marques des différents bâtisseurs sur les briques, chaque groupe avait la sienne et ça permettait de se faire payer. Enfin ça je ne suis pas certain, je n'écoutais pas vraiment et traînais deci delà pour prendre des photos. La visite est obligatoirement guidée, et moi j'aime pas ça.

IMG_4225

IMG_4230 Continuer la lecture "Huaca de la Luna - c'est Moche!"

Huaca de la Luna - c'est Moche!

Chan Chan - la folie du désert

Le problème, lorsque l'on écrit avec quelques mois de retard, c'est qu'on peut perdre le fil. À la fin de mon dernier article, je disais quitter Huanchaco. Il y a cependant deux sites archéologiques que j'y ai visité durant mon séjour. Avant de quitter la côte, voici donc le premier: Chan Chan, plus grande ville précolombienne d'Amérique du Sud et capitale du royaume de Chimor, peuplée par les Chimú (prononcer chimou, pour faire rire petits et grands...).

Cette citée d'adobe (argile mélangé de paille et d'eau), se situe entre Trujillo et Huanchaco, à quelques encablures de l'océan. Malgré cela, elle s'élève en plein désert, battue par les vents. Aucun répit ne lui est laissé et sa rénovation est un éternel recommencement en fonction des phénomènes météorologiques qui se succèdent ici. Ces dernières années, El Niño n'y a malheureusement pas été de main morte...

Assez parlé, place aux images. Rendons tout d'abord hommage à ces hommes et femmes qui s'affairent à préserver et redonner au site sa grandeur d'antan. Sur les 20 km2 de superficie que l'on connait, un seul des complexes est "à peu près" rénové et se visite.

IMG_4152 Continuer la lecture "Chan Chan - la folie du désert"

Chan Chan - la folie du désert

Huanchaco - comme à la maison

Je voulais rejoindre la côte et me rendre à Trujillo. Hasard des rencontres, Sylvie m'a recommandé son ami Luis dans la petite ville de Huanchaco, à 20 minutes de Trujillo. Et si cette dernière n'a pas très bonne réputation, Huanchaco mélange avec une certaine réussite tous les styles: petit port de pêche avec ses embarcations traditionnelles, station balnéaire, repaire de surfeurs de tous niveaux. Rectilignes, ses plages sont idéales pour apprendre ce sport qui demande effort et pratique.

IMG_6702 Continuer la lecture "Huanchaco - comme à la maison"

Huanchaco - comme à la maison

Demandez l'programme!

Mais t'étais où?

Invité par des potes à une teufê, on s'amusait bien, je n'ai pas vu l'heure qu'il était.
Bon en fait, comme je le disais dans cet article, la période de disette bloguesque se termine. J'ai repris les publications hier et ça va continuer comme ça pendant un moment.

Et là, il se passe quoi?

Le cul posé par terre, pays du soleil levant oblige, je regarde l'hiver s'installer doucement à Himeji. Pour lutter contre le froid, deux activités occupent le plus clair de mon temps:

  • Travailler dans la guesthouse où j'ai pris mes quartiers, en échange du gîte et du couvert. Faire le ménage, ça réchauffe!
  • M'asseoir sous le kotatsu, cette table basse japonaise pourvue d'une couette et d'un chauffage. Autant dire que l'hiver peut venir, rien à battre... Au Japon, certains dorment même dessous! IMG_20151204_211304084

Continuer la lecture "Demandez l'programme!"

Demandez l'programme!

Kuelap - la forteresse qui n'en est pas une

Au départ, vu sa localisation et son aspect, Kuelap a été prise pour une forteresse. Les murs semblent en effet démesurés et sont en fait construits pour maintenir en place le remblais qui se trouve dans leur enceinte et qui permet d'aplanir la montagne. Ils se sont vraiment emmerdés les gars! Surtout qu'à l'époque, Caterpillar n'exportait pas encore en Amérique du Sud...

Les dernières études tendent à prouver qu'il s'agit plutôt d'une ville ordinaire, néanmoins excellent point d'observation des alentours.

Située à quelques heures (tape-cul et sinueux sur la fin) de Chachapoyas, Kuelap se visite dans la journée sans problème. Les plus aventureux pourront trouver de modestes hébergements en contrebas.

En chemin, nous faisons une petite pause sur le bord de la route pour observer les cavernes où étaient entreposées les dépouilles des morts. Continuer la lecture "Kuelap - la forteresse qui n'en est pas une"

Kuelap - la forteresse qui n'en est pas une

Où l'on parle du temps et de l'art de publier

Vous y êtes un peu habitués maintenant, il y a de grandes périodes de vide entre des moments plus riches en publications. C'est long d'écrire, et c'est long de trier les photos. Et comme c'est long, ça prend du temps!
J'ai beaucoup de retard à rattraper, des vidéos à monter, je n'oublie pas.

En attendant, depuis que j'ai acheté un smartphone en Bolivie, je prends plaisir à publier chaque jour, en instantané, une photo et un petit commentaire de ma vie quotidienne. Photo qui n'aurait sans doute d'ailleurs jamais été publiée dans un de mes articles normaux. C'est une autre face du voyage et j'apprécie la recherche permanente qu'entraîne ce micro-blogging quotidien.

En complément de ce site, veuillez donc trouver ci-dessous les dernières photos de mon compte Instagram. C'est mis à jour automatiquement (je dis ça pour les vieux), vous pouvez revenir tous les jours sur cet article ou vous rendre sur la page Instagram.
Pour ceux qui possèdent l'application, mon compte est goinghome.fr

Où l'on parle du temps et de l'art de publier

Pérou-Équateur, par la petite porte - Zumba -> La Balsa

De Cuenca, je me rends à Vilcabamba. La ville a la réputation d'abriter un nombre record de centenaires.
De fait, elle est devenue touristique à tendance hippies. Et les hippies ils ont un peu pourri l'ambiance de la ville. Et ses prix! Remarquez, y'a un français qui tient une boulangerie. On repassera vu le prix du pain et le fait qu'il n'est pas (assez) cuit.

Du coup, trouver un repas normal et pas végétariano-trop-cher tient de la gageure mais je finis tout de même par me dénicher un petit churrasco (comprendre steak-frites-oeuf-avocat-plantain-riz-salade) de derrière les fagots, accompagné d'un Inca Kola.

IMG_3941 Continuer la lecture "Pérou-Équateur, par la petite porte - Zumba -> La Balsa"

Pérou-Équateur, par la petite porte - Zumba -> La Balsa