Parque Arví & Guatape

Parque Arví

C'est samedi, on va au parc!
Et comme on ne fait pas les choses à moitié ici, on prend le métrocable. Medellín a été la première ville du monde à investir dans un système de téléphérique pour désenclaver les quartiers qui n'avaient pas accès aux transports en commun (pentes ardues, rentabilité inexistante...). Une première ligne permet de survoler ces quartiers et d'observer leur développement tandis qu'une seconde se fraie un chemin à travers le parc.

Le Parque Arví, c'est un peu comme la forêt de Fontainebleau pour les parisiens, en plus petit... Dans la cabine, on rencontre des Panaméens avec qui on passe la journée. On flâne un peu au marché d'artisanat et de produits locaux avant de se hasarder à marcher un peu, le temps est à l'averse. On se requinque avec d'énormes assiettes: sancochos pour les uns, bandejas paisas pour les autres.

Et puis le temps étant vraiment instable, on repart d'où l'on vient, je prête mon poncho à nos nouveaux amis qui n'ont rien pour se protéger de la pluie!

img_2019

Petite pause quand la pluie se fait trop insistante.

img_2024

Ils reprennent le métrocable en sens inverse pendant que nous on se hasarde tout de même à faire la promenade guidée en forêt avec un garde du parc. Résultat, une jolie petite boucle d'une heure où on a même mangé des fougères...
Pour le retour, on décide de prendre le bus qui passe par Santa Elena plutôt que le métrocable. En attendant, on se fait servir un café (hors de prix?) dans cette classieuse petite jeep-échoppe.

img_2033

Guatape

Le lendemain, on part pour Guatape avec Gertrudis, un de nos amis de la veille. Les autres restent pour faire un peu de shopping en ville. Je crois que la perspective de 3h de bus pour y aller les rebute aussi vu le peu de temps qu'ils doivent passer en Colombie.

Deux noms sont en circulation: el Peñón de Guatape aussi appelé La Piedra del Peñol. Tout se joue autour de Guatape et El Peñol qui se disputent la propriété de la chose. Et la chose, c'est un caillou! Selon les panneaux que l'on trouve un peu partout ici, le plus gros caillou du monde.

Pas sûr, mais on joue le jeu...

img_2038

Au pied du Peñón, l'écussion de l'Atlético Nacional, une des équipes de football de Medellín.

img_2039

Approximativement 740 marches plus tard,
            __
         __
      __
   __
__
   __
      __
         __
      __
   __
__
la vue s'offre à nous sur 360º.

img_2043

Ôde au Peñón!

img_2056

Et puis on pousse jusqu'à Guatape qui est une petite ville tranquille bien que beaucoup visitée par les touristes colombiens.

img_2063

Comme partout en Colombie, les arepas con queso (simples, pas de chocolo :-( ).

img_2064

img_2065

L'église de la ville.

img_2068

En repartant en bus, on aperçoit El Peñón d'un peu plus loin et les escaliers qui donnent l'impression d'être une gigantesque suture sur son flanc.

img_2078

Et puis cette inscription un peu mystérieuse... GI? G1? 61?

img_2079.jpg

En fait, il s'agit d'un G et d'un U pas fini...
Comme je le disais au début, Guatape et El Peñol se disputent la propriété du caillou. Les habitants de Guatape ont donc tout simplement décidé un jour de se l'approprier et d'y inscrire le nom de leur ville dessus. Il aura bien entendu fallu peu de temps aux habitants d'El Peñol pour s'en rendre compte et stopper la manoeuvre, d'où ce résultat.

Pour finir, on s'endort tous, fatigués par la journée, Gertrudis le premier.

img_2079

img_2084

Parque Arví & Guatape

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *