Rencontre du troisième type...

Le gars, il est à la barre, il est content, la miche de pain est en train de cuire dans le four, tout va bien. Le soleil se couche devant nous, comme tous les jours, tranquille.

Quand soudain:
- OH PUTAIN!
- MICHAEEEEEEEEEEEEL!

Sur le coup, j'ai vraiment eu la frousse. La surprise est d'autant plus grande que l'on possède à bord un récepteur AIS, système efficace pour parer à ce genre de rencontre. Deux cent mètres à tribord, c'est une masse qui vient d'apparaître dans mon champs de vision.

img_0532

Le Koeningen, frégate militaire néerlandaise, trace sa route, parallèle à la notre. Forcément, les militaires, l'AIS ils s'en dispensent et comme on n'allume le radar que par mauvais temps, c'est un peu une apparition sur les flots. Michael redescend et allume la vhf. On nous appelle, l'officier radio de service a une voix charmante. S'en suit une discussion cordiale pour savoir si on va bien et si on a besoin de quelque chose, c'est très sympa de leur part, surréaliste mais sympathique! Quelques salutations distinguées plus tard, ils remettent les gazes et nous déposent malgré les 8 noeuds qu'on fait avec le spi. Ils disparaissent bientôt dans le soleil couchant.

Quelque part dans les archives de l'armée navale néerlandaise, figurera à jamais le nom de ce bateau croisé en plein milieu de l'Atlantique: Igamor.

Le pain est cuit, on peut dîner.

Rencontre du troisième type...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *