Sines, petit village charmant

En attendant que le vent ne tourne, on rivalise d’ingéniosité pour réparer et on voit que la solidarité n’est pas un vain mot. Merci donc à la conasse du magasin d’accastillage du port, qui plutôt que de nous envoyer vers son concurrent nous dit que le ridoir qui nous manque sera introuvable ici. Merci (vraiment) à Yves et à la famille Ichas qui se sont déplacés de Lisbonne pour l’apporter.

Et puis le soir on va dîner, dans une petite cantine. Deux plats, morue frite ou poulet grillé, préparés et servis en famille. C’est extraordinaire de simplicité et de sourire, on demande un peu de salade, on se retrouve avec 2 belles assiettes de salade verte et de tomates, parfumées à l’huile d’olives. La mama nous rajoute une assiette de frites et nous montre qu’au-delà de la tradition portugaise de tremper le pain dans l’huile d’olives, elle, trempe carrément les frites... Pas mauvais du tout, parfait pour emmagasiner quelques calories avant de repartir.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Sines, petit village charmant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *