Terre

Je ne sais pas pourquoi, mais comme souvent quand on approche du but, je dors lorsqu'Estelle et Michaël aperçoivent la terre. En l’occurrence, Marie-Galante.

De ma couchette, je les entends hisser le spi et se prendre une bonne averse, la seule de toute la traversée. Un peu plus tard j'émerge et profite moi-aussi du paysage. Mine de rien, je me rends que ça fait 15 jours que je n'ai plus vu de vert. Et là, ça nous saute aux yeux.

img_0729

Une escale de quelques jours pour reprendre des forces, faire le plein de provisions et appeler les familles. Entre temps on descend un peu en ville et on découvre deux nouvelles espèces d'oiseaux: les pélicans que l'on connait tous et plus inquiétants, à tourner en bande au-dessus du marché au poisson, les frégates dont l'envergure peut dépasser 2m et qui ressemblent étrangement à des ptérodactyles...

Terre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *