O

English version below

La boucle est bouclée

La première fois que je suis venu à Valladolid, je m'étais retrouvé à moitié nu sur le sol de son salon en moins de temps qu'il n'en faut pour dire "tacos". Quatre mois plus tard, je me devais de revenir pour un peu plus, évidemment.

Et me voici, cette fois assis sur une chaise en plastique à l'arrière de sa maison. Elle prend quelques braises qu'elle place dans un conteneur métallique et y jette de l'encens et autres herbes par-dessus.

Elle prend quelques branches, un oeuf d'oie dans la même main, ajoute un peu d'eau bénite, histoire de, et commence à m'effleurer avec le bouquet. Dans un ordre qui me semble désordonné, elle passe sur ma tête, mes épaules, mes bras, mes pieds, mon torse... Pour ajouter un peu d'intensité et de solennité, elle récite religieusement les noms de tous les Saints qu'elle doit connaître. Voilà plus ou moins comment on fait une limpia ici, un "nettoyage" des mauvaises énergies & cie de votre corps.

Quatre mois plus tôt, j'avais rencontré Doña Lucia grâce à Katya, une acupunctrice qui avait poussé la gentillesse jusqu'à passer me prendre à mon hostel et m'emmener la voir. Et pendant que Lucia arrangeait un nerf capricieux qui avait bougé dans mon bras, me massant avec énergie de l'épaule à la main avec une force que je n'aurais pas crue possible dans un petit bout de femme de 70 ans, Katya me parlait de ces limpias. Bien sûr, quand je me suis retrouvé dans le coin, je devais revenir et essayer ça.

Pendant le processus, trois œufs de plus entrèrent en jeu, à différentes fins que je ne compris pas exactement. Doña Lucia les cassa finalement dans un verre rempli d'eau et leur forme, excroissances, statut flottant/coulant révélèrent ma condition.

Bonne nouvelle, j'allais bien. Elle diagnostiqua seulement quelques migraines et le fait que j'allais faire un long voyage. Pour les deux, elle avait vu juste.

Que l'on y croit ou pas, c'était une expérience intéressante et une belle manière de boucler la boucle de 4 mois que je venais de faire au lendemain de mon anniversaire.


The circle is now complete

First time I came in Valladolid, I ended up half naked on the floor of her living room in less time that you need to say "tacos". Of course, four months later, I had to come back to get more.

And here I am, this time sitting in a plastic chair in the back of her house. She gets few embers in a metallic pan and throws some incense and herbs on top.

She gets more herbs (few branches), gets a goose egg in the same hand, brings some holy water in the game and begins to gently rub the bunch on me. In an order that seems disorder to me, she passes on my head, my shoulders, my arms, feet, chest... Adding to that, she religiously chants the names of all the Saints that she probably knows. That's more or less, how you do a limpia around here, a "cleaning" of bad energies & co from your body.

Four months ago, I had met Doña Lucia thanks to Katya, a nice acupuncturist who had even taken time to get me at my hostel and bring me there. And while Lucia was fixing a capricious nerve that had been moving in my arm, harshly massaging me from shoulder to hand with a force that I wouldn't have suspected in a 70 year-old small lady, Katya was telling me about those limpias. Of course, I had to come back to try.

During the rubbing and chanting part, three more eggs went around, for different purposes that I didn't understood. They finally were broken in a glass full of water. Their shape, outgrowths, floating/sinking state would now reveal my condition.

Good thing, I was fine. She just saw few headaches and the fact that I would do a long trip. And for both, she was right.

Whether you believe it or not, it was an interesting experience, and a good way to end the last 4 months circle, just a day after my birthday in town.

O

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *